Bonjour à toutes et à tous,

J'ai décidé d'inaugurer aujourd'hui non pas une nouvelle rubrique, car nous sommes ici dans la rubrique LIVRES et nous y restons, mais un nouveau sujet que j'espère alimenter tous les mois avec votre complicité.

Parlons des livres que nous venons de lire!

J'essaierai en effet de publier à chaque fin de mois la liste des livres que j'aurai lus ou écoutés en les commentant. Ces commentaires seront de simples impressions car je ne me sens pas les capacités d'une critique littéraire. J'espère avoir dans vos commentaires des échanges d'avis et pourquoi pas des idées pour de nouvelles lectures.

LES LIVRES DU MOIS DE NOVEMBRE:

 

MYGALE de Thierry Joncquet

5197OAAxP1L

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture(Amazon)

«Alex était parti, après avoir embrassé le vieux. Huit jours plus tard, il attaquait la succursale du Crédit Agricole et tuait le flic. Au village, tout le monde devait avoir gardé la page du journal, avec la photo d'Alex à la Une et celle du flic en famille.»

Biographie de l'auteur(Amazon)

Né le 19 janvier 1954 à Paris, Thierry Jonquet a une enfance marquée par le cinéma et les livres. Il étudie la philosophie à l'université de Créteil et plus tard l'ergothérapie. Il mène de front pendant longtemps deux activités distinctes : celle de scénariste et celle de romancier. Il écrit de nombreux romans pour la jeunesse et les adultes (publiés notamment dans la collection Folio). Ces derniers sont souvent des romans noirs, habités de faits divers et de satire politique et sociale. Thierry Jonquet s'éteint le 9 août 2009, à Paris, en laissant derrière lui une œuvre conséquente et récompensée de plusieurs prix (notamment le Trophée 813 du meilleur roman à trois reprises). Son roman «Mygale» est adapté en 2011 au cinéma par le réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, sous le titre «La piel que habito».

Mon avis:Une intrigue invraisemblable selon certains. Peut-être est-ce cette invraisemblance qui m'a plue! Un polar aux moments très forts, cruels décrits avec une précision qui peut sans doute choquer.

Quelle raison a Richard, un médecin réputé, de traiter Eve sa compagne, comme il le fait?  Comment en sont-ils arrivés là et pourquoi, comment évoluera ce rapport difficile? Les liens qui unissent les personnages de ce livre sont très particuliers et Jonquet les décrit avec maestria. Son étude de caractère est très intéressante et écrite de façon très précise elle aussi.

L'écriture est agréable, vivace, simple. Un point de vue narratif particulier avec ce "tu" que je n'avasi jusqu'ici jamais rencontré.

Le dévoilement de l'histoire ne se fait vraiment qu'à la fin et réserve de grosses surprises!

Pour les amoureux de polars un peu forts.

A noter:  je n'ai pas du tout aimé le film qu'en a fait Almodovar (cinéaste que j'apprècie pourtant beaucoup). Almodovar a trop simplifié, son approche qui dévoile le secret a mi-parcours ne fait pas goûter l'intrigue comme le fait le roman quant à Banderas dans le rôle du médecin...bof...sans aucune saveur

 

MANSFIELD PARK de Jane Austen 

5140Vwzs9OL

Présentation de l'éditeur(Amazon)

Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ? Roman d'apprentissage précurseur, Mansfield Park est le plus surprenant des romans de Jane Austen.

Biographie de l'auteur(Amazon)

Jane Austen, dernière d'une famille de huit enfants, est née le 16 décembre 1775 à Stevenson dans le Hampshire (Angleterre). Entre sa vingtième et sa vingt-cinquième année, Jane Austen écrit trois récits de jeunesse qui deviennent des pièces maîtresses de son oeuvre : Elinor et Mariane, Raison et sentiments (1795), First Impression, ébauche d'Orgueil et préjugés, et enfin, en 1798, Northanger Abbey. Après la mort de son père, Jane Austen s'installe avec sa mère et sa soeur à Chatow, où elle va écrire l'essentiel de son oeuvre. En 1811, un éditeur londonien soumet pour la première fois au grand public, sous couvert d'anonymat, Raison et sentiments. Elle publie ensuite Mansfield Park, mais c'est avec Emma que Jane Austen s'impose véritablement sur la scène littéraire. Son oeuvre compte aujourd'hui parmi les classiques de la littérature anglaise et a fait l'objet de nombreuses adaptations cinématographiques : Emma, réalisé par Douglas McGrath, Raison et sentiments, sorti en 1996 et mis en scène par Ang Lee avec Hugh Grant, Emma Thompson et Kate Winslet dans les rôles principaux, et Orgueil et préjugés, adapté au cinéma en 2006 par Joe Wright.


Mon avis: Je suis une inconditionnelle de Jane Austen et comme ses autres romans, celui-ci m'a plu énormément. Ce roman aurait pu être écrit comme pièce théatrale car il se base sur de nombreux dialogues. Ne cherchez pas l'action ou le coup de théâtre justement mais plongez-vous dans cet univers de la campagne anglaise où tout n'est pas aussi feutré qu'il n'y parait. J.Austen est inégalable quand il s'agit d'approfondir l'étude des caractères et nous présente une analyse complète de nombreux personnages. Les sentiments de ce début du 19ème siècle sont en fait très actuels et les femmes qui pouvaient rarement s'exprimer trouvent en J.Austen un porte-parole très moderne.

 

IVANOHE de Sir Walter Scott

517dLkEcC-L

Description de l'oeuvre(Amazon)

Tournois, combats, complots et amours. Avec Ivanhoé, Walter Scott abandonne pour la première fois l’Écosse pour l’Angleterre du xiie siècle, celle de la résistance des Saxons contre les Normands, leurs maîtres depuis la conquête de 1066. Son héros s’y trouve pris dans l’entrelacs et les conflits des fidélités familiales, féodales, amoureuses. Son père veut briser ses amours au nom d’une chimérique restauration de la royauté saxonne. Son roi et son bienfaiteur, Richard Coeur-de-Lion, qu'il a accompagné à la croisade, est à son retour menacé d’être dépossédé du trône par les intrigues de son frère Jean et de ses alliés. Ivanhoé doit défendre son roi, regagner son héritage, sa place dans sa famille et la belle Rowena. Il lui faut combattre sur tous les fronts, y compris celui de l’amour.

Biographie de l'auteur (Wikipédia)

Walter Scott (Sir Walter Scott, 1er baronnet d'Abbotsford) est un poète et écrivain né le 15 août 1771 à Édimbourg et mort le 21 septembre 1832 à Abbotsford.

Avocat de formation, amateur d'antiquités2, il parcourt d'abord l'Écosse à la recherche de son passé. Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècles, il se lance dans la littérature, publiant des textes anciens (Sir Tristrem) ou appartenant à la tradition populaire (dans Les Chants de ménestrels de la frontière écossaise) ainsi que des poèmes de son cru, comme La Dame du lac. Puis, devant la gloire montante de Lord Byron, il se tourne vers le roman écossais (Waverley), avant d'évoluer vers le roman historique, avec Ivanhoé (1819) et Quentin Durward (1823).

C'est l'un des plus célèbres auteurs écossais avec David Hume de Godscroft, David Hume, Adam Smith, Robert Burns ou Robert Louis Stevenson, traditionnellement surnommé le « Magicien du Nord » (Wizard of the North)3. Il est également, avec Wordsworth, Coleridge, Byron, Shelley ou Keats, l'une des plus illustres figures du romantisme britannique. Père du roman historique, il a contribué à forger une image romantique de l'Écosse et de son histoire. C'est à lui, notamment, que l'on doit le retour de l'usage du tartan et du kilt4, dont le port avait été interdit par une loi du Parlement en 17465.


Mon avis: J'ai adoré! J'ai conservé une âme d'enfant pour les jolies histoires! Celle-ci en est une par laquelle il faut simplement se laisser transporter sans penser à autre chose. Robin des Bois vous attend, laissez-vous tenter et rejoignez-le sans hésitations. Ne cherchez pas l'Histoire car vous risqueriez de trouver des grandes inconguités mais ce roman n'est pas un cours! Je n'ai pas lu ce livre mais l'ai écouté. Vous pourrez le trouver ICI. J'ai aimé le lecteur et sa façon de lire, dommage qu'il ait au montage laissé pas mal de coquilles. Son effort pour l'enregistrement d'un tel livre vaut tout de meme le détour!

 

LE COUSIN HENRY de Anthony Trollope

41ec3QDXB1L

Description de l'ouvrage(Amazon, revu et traduit par moi de l'anglais)

»Le cousin Henry» est un superbe roman aux mérites considérables. Outre à nous faire vivre un excellent suspense, " Le cousin Henry" est l'ouvrage dont la psychologie des personnages est la plus profonde et la plus raffinée des roman de Trollope. Trollope lui-même pensait qu'il en était ainsi et en était très fier!

Henry est l'héritier officiel du domaine de Lianfeare. Toutefois il plane sur le testament des doutes qui devront être éclaircis. Isabel, la cousine de Henry n'aurait-elle pas elle-aussi le droit d'hériter de la propriété? Un testament disparu semble en décider ainsi. Henry est-il au courant de ce testament?Que fera-t-il? Qui héritera?

Biographie de l'auteur (Wikipédia)

Anthony Trollope (24 avril 1815 à Londres6 décembre 1882 (à 67 ans) dans la même ville) est l'un des romanciers britanniques les plus célèbres, les plus respectés et les plus prolifiques de l'époque victorienne. Parmi les écrits de Trollope, on distingue les Chroniques du Barsetshire (en), qui tournent autour du comté imaginaire de Barsetshire, et des romans sur des sujets politiques, sociaux et sentimentaux, et aussi sur les conflits de son époque.

Trollope a toujours été un romancier populaire. Sir Alec Guinness (qui ne voyage jamais sans un roman de Trollope), le premier Ministre britannique John Major, l'économiste John Kenneth Galbraith, l'écrivain américain de romans policiers Sue Grafton et l'écrivain Harding Lemay (en) peuvent être comptés au nombre des amateurs de Trollope. Sa réputation littéraire décline quelque peu pendant les dernières années de sa vie, mais il regagne l'estime des critiques vers le milieu du XXe siècle.

Mon avis: Je ne connaissais pas du tout A.Trollope avant d'écouter ce roman mais à présent je vais m'empresser de découvrir ses autres oeuvres!

L'histoire est basée sur un problème d'héritage très commun en Angleterre à cette époque : seul des héritiers mâles pouvaient entrer en possession d'un propriété, ce qui provoquaient de graves crises familiales et des injustices flagrantes. Des filles étaient chassées de leur propriété à la mort de leur père car si elles n'avaient pas de frères c'est un cousin qui héritaient du domaine familial (voir Persuasion de J.Austen).

Trollope a le don d'analyser les personnages de façon très profonde. Il le fait tellement bien et ses personnages sont si réels qu'il est difficile de prendre parti pour l'un ou l'autre des protagonistes, chacun ayant ses raisons et son caractère à défendre. Quelques longueurs sans doute mais du suspens qui fait de ce petit roman un livre très agréable!

Vous trouverez ICI le roman enregistré. Le lecteur m'a plu énormément pour sa sobriété et sa justesse de ton.


Voilà pour ce mois de Novembre, j'espère vous retrouver à la fin de dècembre pour de nouveaux romans!

A bientot!

colombine